Association des Anciennes et Anciens Elèves 

de Notre-Dame de Sion à Strasbourg

Accueil ] Remonter ]

 

Accueil
Remonter

DÉCRET constatant la conversion miraculeuse de MARIE-ALPHONSE RATISBONNE

 

Au nom de Dieu. Ainsi soit-il.

 

L'an de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ mil huit cent quarante-deux, de l'indiction romaine le quinzième, la douzième année du pontificat de N. S. P. le pape Grégoire XVI, le troisième jour de juin.

 

En présence de l'éminentissime et révérendissime seigneur Constantin, cardinal Patrizzi, vicaire général de N. S. P. le pape, dans la ville de Rome, juge ordinai­re de la cour romaine et de son ressort, a comparu le révérendissime François Anivitti, promoteur fiscal près le tribunal du vicariat, spécialement délégué par l'éminentissime et révérendissime cardinal vicaire, à l'effet de rechercher et d'examiner les témoins relativement à la vérité et à l'authenticité de la merveilleuse conversion du judaïsme à la religion catholique, qu'a obtenue par l'intercession de la bienheureuse Vierge Marie, Alphonse-Marie Ratisbonne, de Strasbourg, âgé de vingt-huit ans, alors à Rome, lequel promoteur déclare s'être appliqué à satisfaire, avec toute la solli­citude et le zèle dont il est capable, au devoir dont il a été chargé, et qu'il a accepté avec empressement; il dit avoir soumis à un examen formel des témoins, au nombre de neuf, qui tous, juridiquement interpellés, ont montré, dans leur récit plein de sincérité, une una­nimité merveilleuse en tout ce qui se rapporte, soit à la substance du fait, soit aux résultats de cet admirable événement. C'est pourquoi il assure qu'il s'est convaincu qu'il ne reste rien à désirer pour reconnaître ici le caractère d'un véritable miracle. Toutefois il remet la décision complète de l'affaire à son éminence révérendissime, qui, après avoir vu et examiné les actes, les interrogatoires et documents, daignera inter­venir, par un décret définitif, selon qu'elle le jugera expédient dans le Seigneur.

 

En conséquence, après avoir entendu le rapport, et pris connaissance du procès; vu les interrogatoires des témoins, leurs réponses et renseignements; les ayant considérés avec attention et maturité; après avoir recueilli les avis des théologiens et d'autres person­nages pieux, suivant la forme indiquée par le concile de Trente (session 25, de l'invocation et de la vénération des saints, de leurs reliques et des saintes images), l'éminentissime et révérendissime cardinal vicaire de la ville a dit, prononcé et définitivement déclaré qu'il constate pleinement du vrai et insigne miracle opéré par le Dieu très bon et très grand, par l'intercession de la bienheureuse Vierge Marie, dans la conversion ins­tantanée et parfaite d'Alphonse-Marie Ratisbonne du judaïsme Et, parce qu'il est honorable de révéler et de confesser les œuvres de Dieu (Tobie, 12, 7), son Émi­nence daigne permettre qu'à la plus grande gloire de Dieu, et pour accroître la dévotion des fidèles envers la bienheureuse Vierge Marie, la relation de ce miracle insigne puisse être imprimée et publiée, et qu'elle ait autorité.

 

Donné au palais de son éminentissime et révéren­dissime cardinal vicaire de la ville, et juge ordinaire, les jours, mois et an que dessus.

 

Conforme à l'original.

C., Carclin, vicaire.

Cam. Diamilla, notaire député. Joseph, chan.; Tarnassi, sec.

 

Début lettre

Table des matières

   

 

Copyright © 2002 / 2010  mhh & AAAE Notre Dame de Sion  --||

|--date de dernière modification vendredi 11 décembre 2009 20:13 +0100

pour les questions concernant ce site, envoyez vos commentaires au webmaster michel huot